En quoi consiste le bilan sanitaire d'élevage ?

Message d'avertissement

Covid-19 et confinement : Missions vétérinaires dont la continuité doit être assurée : instruction technique de la DGAL.
Aquaculture

Le bilan sanitaire d'élevage (BSE) est un dispositif introduit par l'arrêté du 24 avril 2007 relatif à la surveillance sanitaire et aux soins régulièrement confiés au vétérinaire.

Il est réalisé par un vétérinaire lors d'une visite programmée à l'avance effectuée dans l'exploitation en présence du détenteur des animaux et pendant la période de détention d'une bande ou d'un lot d'animaux représentatif de l'espèce et, le cas échéant, du type de production.

Son objectif est de définir l'état sanitaire de référence d'une pisciculture en identifiant notamment les principales affections observées dans l'élevage au cours de l'année précédente, dont certaines sont considérées comme prioritaires. A l'issue du BSE, le vétérinaire élaborera avec l'éleveur un protocole de soin ; une liste de mesures préventives et curatives à mettre en place pour maîtriser les principaux problèmes sanitaires repérés.

Afin de préparer le bilan sanitaire d'élevage, le vétérinaire doit recueillir un certain nombre de données concernant l'élevage sur la période des douze mois précédents, notamment lors de la dispensation régulière de soins. Ces données proviennent de l'analyse des interventions sanitaires enregistrées dans le registre d'élevage, des résultats d'analyses de laboratoires (biologiques, parasitologiques, nécropsiques, etc.) et de toute autre donnée mise à disposition par l'éleveur.

Visite de bilan sanitaire d'élevage

Lors de la visite de bilan sanitaire d'élevage, le vétérinaire évalue l'état de santé des animaux mais sans pour autant réaliser un examen clinique individuel de tous les animaux.

Au vu des renseignements collectés et des examens pratiqués, le vétérinaire établit la liste des affections auxquelles l'élevage a déjà été confronté. Pour chacune des affections, il estime la prévalence et l'importance. L'importance prend en compte l'impact sur la santé publique notamment au regard de la qualité des aliments produits pour la consommation humaine, l'impact sur la santé animale, l'impact économique pour l'exploitation ainsi que des critères propres à la situation de l'éleveur et de son élevage. Ces données représentent l'état sanitaire de référence de l'élevage.

A cette occasion, le vétérinaire et le détenteur des animaux, déterminent les affections contre lesquelles il convient de lutter en priorité au sein de l'élevage.

Pour ces affections jugées prioritaires, le vétérinaire étudie l'ensemble des causes envisageables en tenant compte de leur aspect multifactoriel. A ce titre, il peut être amené à recueillir des informations concernant :

  • l'environnement des animaux, telles que l'organisation des structures d'élevage, la conception et la maintenance du matériel ;
  • l'alimentation des animaux ;
  • les animaux, telles que les modalités de conduite de l'élevage ou de réalisation des soins.

Pour chaque espèce et, le cas échéant, pour chaque type de production, l'analyse qui fait suite à la visite de bilan sanitaire d'élevage fait l'objet de la rédaction d'un document de synthèse.

Le bilan sanitaire d'élevage fait l'objet d'une actualisation au minimum annuelle.

Pour prévoir votre bilan sanitaire, contactez nous par téléphone ou en cliquant ici.