Comment s'exprime l'herpès virose de la carpe koï (KHVD) ?

Message d'avertissement

Covid-19 et confinement : Missions vétérinaires dont la continuité doit être assurée : instruction technique de la DGAL.

Cliniquement, on peut observer une hypersécrétion de mucus, des ulcères cutanés et branchiaux, une congestion cutané et des nageoires, une léthargie avec de possibles phases d’hyperactivité, de l'énophtalmie (yeux rentrés dans leur orbote) …

L’expression de la maladie varie en fonction de la température, de la population et des conditions d’élevage. Elle s’exprime entre 16 et 26°C mais jamais en dessous de 13°C et au-dessus de 30°C. La température haute inhibe la multiplication virale et en dessous elle est trop lente ou inactive. Des poissons infectés en dessous de 13°C peuvent agir comme réservoir de la maladie (porteur sains).

Des poissons rescapés d’un épisode de KHVD peuvent aussi redévelopper la maladie lors de baisse d’immunité et de stress (transport, manipulation…) entre 16°C et 26°C.

register