Quels rôles joue la vitamine C chez les poissons ?

Message d'avertissement

Covid-19 et confinement : Missions vétérinaires dont la continuité doit être assurée : instruction technique de la DGAL.
Formule chimique de la vitamine C

La vitamine C est impliquée dans la plupart des fonctions vitales : croissance, reproduction, cicatrisation, réponse au stress, métabolisme des lipides, immunité … Elle est donc essentielle à la survie des poissons qui, contrairement à la très grande majorité des Mammifères, sont incapables de la synthétiser.

La vitamine C agit dans de nombreux processus biochimiques :

  • Elle agit comme co-facteur dans certaines réactions (cortisol et catecholamine, deux hormones stéroïdes secrétées en cas de stress) ;
  • Elle intervient dans la synthèse du collagène, principal constituant de la peau, des os, du cartilage. Elle joue donc un rôle important dans l’intégrité de la cicatrisation en cas de blessure ;
  • Elle est un puissant anti-oxydant biolgique, qui protège les membranes des cellules vivantes.

Doses, mégadoses et durée d’emploi :

L’étude du besoin des Salmonidés en vitamine C indique une valeur de 50 mg / kg d’aliment (NRC, 1993). Les spécificités de l’élevage aquacole conduisent à des supplémentations supérieures à cette norme (au moins le double).

De nombreux travaux ont conduit à une pratique aujourd’hui courante : celle de l’emploi de mégadoses de 4 à 6 g de vitamine C par kilogramme d'aliment sec en prévention, voire curation de problèmes pathologiques, pendant une durée minimale de 2 semaines. Les mégadoses de vitamine C sont particulièrement indiquées pour réduire les signes cliniques de variole chez la carpe.

register